La force des “liens faibles”

workplace-1245776_960_720

A quoi tient notre employabilité ? A notre statut ? A notre notoriété ? A notre capacité à être cooptés par un noyau dur autorisé ? Peut-être un peu à tout cela. Mais sans doute à beaucoup d’autres choses.

Nos vrais soutiens, nos meilleurs agents, nos véritables mentors ne sont pas là où l’on croit spontanément pouvoir les trouver. Ils nous faut savoir aller les chercher ailleurs, en puisant dans des cercles reculés, en agitant des synapses lointaines.

C’est ce que le sociologue américain Mark Granovetter décrivait dès 1973 avec sa théorie des “liens faibles”. Quarante ans après, la thèse de ce grand penseur des réseaux n’a rien perdu de sa pertinence. Que nous dit-il ? Chaque individu cultive deux types de relations. Les “liens forts” : les proches, les contacts fréquents et réguliers. Les “liens faibles” : ces rencontres plutôt occasionnelles, parfois de court terme, souvent à faible fréquence quand elles ne reposent pas sur un échange unique.

Les liens forts vont apporter la cohésion au sein d’un groupe. Ils permettent d’une part de travailler plus vite, d’autre part d’avoir un accès aux informations les plus complexes. Mais parce qu’ils ont de nous une image solidement construite, voire figée , ils peinent à imaginer que nous pouvons changer et, de ce fait, ne sont pas les mieux armés pour nous bousculer.

Les liens faibles, eux, sont en capacité de nous extraire de notre zone de confort. «Ils ont plus de chances d’évoluer dans des cercles différents et ont donc accès à des informations différentes de celles que l’on reçoit», écrit Granovetter. Mais surtout, par leur nombre et leur étendue, ils sont autant de nœuds précieux à partir desquels se tissent nos réseaux. «Ils permettent de jeter des ponts locaux entre des individus qui, autrement, resteraient isolés.»

Qui ne se surprend pas fréquemment à retrouver des noms oubliés dans son carnet d’adresse ? Avant de les effacer, un réflexe : lire ou relire Granovetter.

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués *

*